Un peu d’histoire

Le cépage Isabelle est introduit à la Réunion vers 1860 . Le climat tempéré et sec de Cilaos se révèle bien adapté à ce cépage qui possède une très bonne résistance aux maladies et une très forte productivité. Des essais de vinification sont effectués dé 1915 .
La tradition orale rapporte que Charles Picot est le premier à produire du vin au Peter-Both, après avoir observé la technique en métropole où il a combattu pendant la Première Guerre mondiale.
Cependant, le vin produit est de médiocre qualité en raison du cépage cultivé. En effet, la sévère attaque du phylloxera , qui ravage les vignes de la France métropolitaine en 1868 , entraîne l’interdiction d’introduire dans la colonie des cépages plus nobles cultivés dans les vignobles renommés, à cause de leur sensibilité à la maladie. Par conséquent, Cilaos ne peut évoluer vers une production de vins de qualité, ceci jusqu’à une période récente.
En 1975, un décret de loi interdit la production de vin à partir du raisin Isabelle. Pourtant, il reste profondément ancré dans la tradition de Cilaos. Vendu en bord de route ou dans les petites épiceries. Aujourd’hui il est aprécié comme vin d’apéritif accompagné du traditionnel pâté créole.